CONTACT / ADHÉSIONS : Fatiha El KHELFI – AMMD 198 rue Beauvoisine - 76000 Rouen - Tél. 02 35 88 06 20

AMIS DES MUSEES DE LA METROPOLE ET DU DEPARTEMENT DE SEINE-MARITIME

ARCHEOLOGIE - HISTOIRE -
LITTERATURE - PATRIMOINE

CadreTitre logoMETROPOLE RMM

SUIVEZ-NOUS AUSSI SUR FACEBOOK

201612_Logo bleu

UNE JOURNEE A CONCHES, ENTRE VERRE ET VITRAIL


La pluie battante qui tombait ce jeudi 4 octobre n’incitait guère à la promenade … Et pourtant, venus de Pavilly, Pîtres, Etaimpuis … des passionnés de verre et de vitrail se sont retrouvés au musée de Conches.

Dès dix heures nous étions tous réunis autour du conservateur de ce musée, Eric Louet, qui nous a consacré sa journée et a assuré le suivi thématique des différentes visites. Ce fut d’abord l’exposition   Schneider, les enfants d’une œuvre, consacrée à la verrerie  d’Epinay-sur-Seine en activité des années 1920 aux années 1960. Après l’éblouissement devant ces œuvres - pour la plupart prêtées par des collectionneurs privés - Eric Louet nous a initiés aux différentes techniques utilisées, en nous fournissant des explications claires et accessibles aux béotiens que nous étions - du moins un certain nombre d’entre nous.

Nous avons terminé cette matinée bien remplie par la visite de l’église Sainte-Foy où nous avons admiré les magnifiques vitraux du XVIe siècle, dont certains sont attribués à de célèbres peintres verriers  : Arnoult de Nimègue, Romain Buron, de Gisors, et un Parisien, Laurent Marchand.  Parmi ceux dédiés à la Vierge, le  vitrail de l’Immaculée Conception et celui de l’Annonciation (refait au XIXe) ont été les plus photographiés. Hélas, le vitrail du Triomphe de la Vierge souffre d’un manque de visibilité dû à la présence de la chaire  ! N’oublions pas non plus les verrières consacrées à l’Eucharistie et en particulier le Pressoir Mystique, thème rarement représenté.

La pause déjeuner à l’auberge du Cygne fut la bienvenue  : un moment d’échanges autour d’un repas savoureux.

Et à 14h, nous nous sommes tous retrouvés, à nouveau, au musée du verre où Eric Louet nous a présenté les œuvres de «   l’enfant du pays  », François Décorchemont (1880 -1971). Il nous a expliqué son évolution et sa technique personnelle et unique des  bas-reliefs moulés et vitraux en pâte de verre.

Eric Louet nous a ensuite fait découvrir deux églises à proximité de Conches, ornées de vitraux réalisés, dans les années 1950, par F. Décorchemont  :

-        ceux de l’église Sainte-Marthe, dont les vitraux du XVIe siècle avaient été soufflés par les bombardements du 22 avril 1944

-        ceux de Berville-la-Campagne, dont seul le clocher a survécu à la guerre, et qui fut reconstruite sur les plans de Novarina.

Les magnifiques vitraux de F. Décorchemont  sont malheureusement  fragiles et se fissurent  ; deux d’entre eux, à Berville, ont été restaurés avec plus ou moins de bonheur.

Puis nous avons pris le chemin du retour, du bleu plein les yeux.


                                                                       Lisa Concato


2012_Conches_Décorchemont
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com